• Jean-Marc Zulesi

AMÉLIORATION DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ



 

L'amélioration de notre système de santé passe par plusieurs leviers indissociables : la revalorisation des métiers de la santé, l'augmentation des moyens attribués aux établissements, la restructuration de notre système ou encore le renforcement de l'accompagnement des personnes en perte d'autonomie.


Dans la continuité de nos actions permettant l'augmentation de 183 euros nets par mois des salaires des professionnels de santé des établissements de santé et des EHPAD, la création de postes dans l'hôpital public ou encore les investissements pour l'hôpital du pays salonais, de nouvelles mesures ont été mises en place.


Hausse des salaires des aides à domicile du secteur associatif

En avril, j’échangeais avec l'ADMR sur les difficultés de recrutement de personnels dans les services d'aide et d'accompagnement à domicile et des services de soins infirmiers à domicile.


Pour revaloriser ces métiers au sein des associations qui garantissent le maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie, nous avons permis l'augmentation de leur salaire. Cette augmentation est entrée en vigueur pour les salaires du mois d'octobre.


« Mardi 26 octobre, j'ai voté pour le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2022 afin de poursuivre le travail engagé pour transformer durablement nos politiques sociales et les rendre plus efficaces »

Hausse des salaires des personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux


Dans le cadre des accords du Ségur de la Santé, une augmentation de 183€ nets par mois a été octroyé aux professionnels des établissements de santé et des EHPAD au 1er décembre 2020 pour un montant de 6,5 milliards d’euros.


Afin de poursuivre notre action pour l'augmentation des salaires des professionnels de santé, tous les soignants des établissements des secteurs sanitaire, social et médico-social financés par l’assurance-maladie bénéficieront au 1er janvier 2022 de cette revalorisation salariale de 183€ nets par mois.


Simplification de l'accès aux soins et prise en charge de nouveaux droits

Pour une meilleure prise en charge, de nouvelles mesures sont mises en place :

  • Les femmes de moins de 26 ans pourront bénéficier de la prise en charge à 100% de leur contraception.

  • La consultation longue de prévention en santé sexuelle, jusqu’à présent réservée aux filles de moins de 18 ans, a été étendue jusqu’à 25 ans, pour les filles et les garçons.

  • Le dépistage du VIH sera désormais possible sans ordonnance en laboratoire de ville sur l’ensemble du territoire.

  • Les consultations par les psychologues pourront être prises en charge par la Sécurité sociale dès janvier 2022, sur prescription médicale, dès l’âge à 3 ans.

  • Le service public des pensions alimentaires est renforcé pour mieux lutter contre les impayés de pensions alimentaires.

  • Les patients qui en ont besoin pourront bénéficier d’un suivi médical à distance et les professionnels de santé pourront le cas échéant adapter leur prise en charge.

  • Le recours aux soins visuels est amélioré, notamment à travers un accès direct aux orthoptistes: ils pourront réaliser des bilans simples et prescrire des verres correcteurs.

Transformation de notre système pour mieux accompagner les personnes en perte d'autonomie

Le volet autonomie du texte vise à permettre aux personnes âgées de vieillir plus longtemps chez elles mais également de transformer les EHPAD pour rendre les lieux plus chaleureux et y renforcer l’expertise médicale. Ce travail a abouti à des mesures concrètes :

  • Pour parer les difficultés liées au sous-financement dans certains département, un tarif plancher national sera mis en place à partir de janvier 2022 à hauteur de 22 euros pour une heure d’intervention à domicile. Un bonus allant jusqu’à 3 euros de plus par heure, portant la tarification 25 euros, va financer les structures d’aide à domicile lorsque leurs interventions le nécessitent. Le financement est assuré à 100% par le Gouvernement, sans nouvelle charge pour les Départements. Cela permettra de conforter le secteur et de mieux rémunérer ses personnels.

  • Le congé proche aidant a été étendu à un plus grand nombre d’aidants. De plus, les allocations journalières indemnisant le congé proche aidant seront revalorisées au niveau du SMIC, soit 58 euros par jour.

  • Pour transformer les EHPAD, le texte prévoit un renforcement de la présence des soignants avec un accroissement dès 2022 des personnels en établissement, cette hausse ayant vocation à se poursuivre les années suivantes. De plus, le PLFSS 2022 prévoit la possibilité pour les EHPAD d’exercer une nouvelle mission, de « centre de ressources territorial » afin de renforcer leur ouverture vers l'extérieur.

« Dans ce texte structurant, nous avons traduit de nombreux autres engagements tels que la suppression de la surcotisation salariale sur la prime feu, permettant à nous sapeurs pompiers de gagner 50€/mois supplémentaire. Ce budget transcrit une nouvelle fois notre volonté d'investir pour améliorer notre système de santé. »
 

P1040645_edited.jpg