• Jean-Marc Zulesi

AMÉLIORER L'ACCOMPAGNEMENT DES FEMMES ATTEINTES D'ENDOMÉTRIOSE



 

L’endométriose est une maladie invalidante, douloureuse et cause d’infertilité féminine qui touche 1 femme sur 10.


Pourtant, c'est une maladie encore insuffisamment connue, trop souvent sous-diagnostiquée et assez mal pris en charge. Cela conduit à une errance constatée des patientes atteintes d’endométriose qui peut durer plusieurs années avant la détermination d’un diagnostic.


Pour répondre à cet enjeu, la première stratégie nationale de lutte contre l’endométriose est lancée autour de trois objectifs :


  • Comprendre l’endométriose et ses causes, par le lancement d’un programme national de recherche, pour placer la France à la pointe des connaissances sur cette maladie, en constituant des cohortes nationales voire européennes;

  • Baliser le parcours de diagnostic et de soins : des parcours territoriaux de soin seront lancés avec au moins un centre de recours et d'expertise identifié par région;

  • Créer un "réflexe endométriose" auprès de tous les publics, ce qui passera notamment par la formation des professionnels de santé pour mieux faire connaître et reconnaître la maladie et mieux utiliser les traitements disponibles.


De tels sujets dépassent les clivages transpartisan. Avec l'adoption à l'unanimité de la proposition de résolution visant à reconnaitre l'endométriose comme une affection longue durée nous ouvrons la voie à un véritable accompagnement des millions de femmes touchées par cette maladie.


 




P1040645_edited.jpg