top of page
  • Jean-Marc Zulesi

AUX CÔTÉS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE LORS DE SA VENUE À MARSEILLE




 

Cette semaine, le Président de la République s’est rendu trois jours à Marseille pour faire le point sur l’avancement des chantiers du plan « Marseille en grand » présenté en septembre 2021, et annoncer les prochaines étapes.

Pendant trois jours, Emmanuel Macron a échangé avec les Marseillais sur l'évolution de la situation, le bilan des chantiers conduits, les efforts à poursuivre et l’état des lieux des actions à renforcer. En tant qu’élu dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, j’étais présent aux côtés du Président pendant son déplacement. J’ai pu, moi aussi, échanger avec les citoyens et témoigner de l’énergie déployée pour être à la hauteur des attentes et répondre au bel accueil prodigué par les Marseillais.

" Des quartiers à l’école, à la sécurité, aux transports et au port, il faut voir très grand et agir beaucoup plus vite ".

a affirmé le Président de la République dans son interview à La Provence. Au-delà de l’ambition de faire de Marseille un laboratoire de nouvelles politiques publiques, cette ville possède tous les atouts pour devenir un véritable laboratoire de la réussite.

Sur l’ensemble de ces sujets, le plan Marseille en Grand a permis d’investir d’aboutir à plusieurs avancées et enclencher une amélioration de la vie des Marseillais : renforcement de la sécurité avec notamment l'augmentation des effectifs de police et l’augmentation des verbalisation des consommateurs de stupéfiants, soutien à 82 écoles innovantes, déploiement des chantiers pour améliorer et fluidifier la mobilité des Marseillais, et intensification de la construction de nouveaux logements.

Ces efforts doivent être poursuivis, amplifiés et accélérés, à Marseille, mais aussi dans toute la région. L’amélioration des mobilités du quotidien, par exemple, doit être dressée parmi nos priorités. Sur ce sujet, l’Etat a annoncé doubler sa contribution à la Métropole Aix-Marseille-Provence pour atteindre 500 millions d’euros de subvention dédiés aux transports. A cela s’ajoute un investissement de 337 millions d’euros pour le développement du ferroviaire et l’amélioration des transports collectifs routiers de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ma proposition de loi sur le développement des Services Express Régionaux Métropolitains s’inscrit également dans cet objectif. Le travail se poursuit pour développer l’attractivité de nos territoires et améliorer nos réseaux de transport !


 



Comments


P1040645_edited.jpg
bottom of page