• Jean-Marc Zulesi

COUP DE POUCE VÉLO : 60 MILLIONS D'EUROS POUR ENCOURAGER LA PRATIQUE DU VÉLO


Les mobilités propres : un combat de longue date

Depuis le début de mon mandat, je suis très attaché à la promotion des mobilités propres. Je travaille ainsi de concert avec les associations et le Gouvernement pour développer et déployer des mesures concrètes dans nos territoires. Cette période de déconfinement est particulièrement propice au développement des mobilités propres. Aussi, je pense qu’il est important de continuer d'accroître la culture vélo et d’encourager sa pratique comme solution pour les trajets quotidiens.


L’Etat s’engage : le coup de pouce vélo

C’est dans cette optique que le gouvernement lançait il y a peu l’opération « coup de pouce vélo » afin d’encourager la pratique cycliste.


Ce dispositif traduit notre volonté de capitaliser sur la pratique du vélo et d’agir pour remettre en selle les français en finançant trois types d’actions :

  • La réparation : L’État offre une prise en charge jusqu'à 50€ pour la remise en état d'un vélo au sein d’un réseau de réparateurs agréés. En effet, si la remise en état d’un vélo peut engendrer des frais, même limités, ils sont parfois difficiles à consentir pour certaines personnes. Cette prise en charge des frais de réparation à hauteur de 50€ permet d’effacer le frein que peuvent constituer les coûts de réparation.

  • La remise en selle : le programme permet la prise en charge d'une séance d'accompagnement à l'usage du vélo. Celle-ci a vocation à permettre à celles et ceux n’ayant pas pratiqué le vélo depuis longtemps de reprendre confiance et d’acquérir les réflexes nécessaires à une pratique quotidienne d’une activité cycliste.

  • Le stationnement : L’État prend en charge 60% des coûts d'installation de places de stationnement temporaire vélo pour les collectivités, les pôles d'échanges multimodaux, les établissements d'enseignement, les bailleurs sociaux et les résidences étudiantes. Cette mesure vise à permettre l’installation de solutions de stationnement afin de supprimer les contraintes liées à l’utilisation du vélo (stationnement, sécurité …)

Pour que cette mesure soit utile à notre territoire, je suis en contact avec les acteurs de notre circonscription pour promouvoir et échanger sur la mise en place d’ateliers de réparation à Salon-de-Provence. Dans notre circonscription, plusieurs réparateurs sont déjà mobilisés pour accueillir, dans les meilleures conditions, les citoyens qui souhaitent réparer leur vélo.


Pour connaitre les réparateurs proches de chez vous et avoir tous les renseignements nécessaires, rendez-vous sur le site www.coupdepoucevelo.fr.


Continuer à construire aujourd’hui les mobilités de demain

En parallèle, le forfait mobilités durables est entré en vigueur, il permet aux entreprises d’allouer jusqu’à 400€/an aux salariés qui ont recours au vélo ou au covoiturage pour leurs trajets domicile-travail. Le forfait mobilités durables est une mesure forte que j’avais portée dans la Loi d’Orientation des Mobilités. C’est un atout pour limiter la congestion routière et une véritable avancée pour nos territoires. Je continue de lutter pour le développement des mobilités propres au cœur de nos territoires qui me semble essentiel pour construire les modes de déplacement de demain.


De plus, la démarche France Mobilités facilite la mise en relation des acteurs et permet de déployer de nouveaux dispositifs dans nos territoires. Une démarche visant, entre autres, à accompagner et inciter les collectivités locales à déployer des pistes cyclables sécurisées.