• Jean-Marc Zulesi

INÉGALITÉS ISSUES DU RÉGIME DE L'ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ


Le coût des complémentaires santé est plus élevé pour les retraités que pour les travailleurs actifs.


En effet, la loi du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l'emploi impose à tous les employeurs de proposer à leurs salariés une mutuelle santé d'entreprise dont le montant des cotisations est pris en charge pour la moitié par l'employeur, le reste étant à la charge du salarié, mais déductible du revenu imposable de celui-ci. Toutefois, cet avantage disparaît lors du passage à la retraite, lorsque les retraités voient leurs revenus en baisse et leurs dépenses de santé en hausse. Selon la Mutualité française, le coût de la mutuelle serait alors plus élevé pour les retraités que pour les travailleurs actifs. Par conséquent, ce surcoût pourrait contraindre les retraités à renoncer à une complémentaire santé.


À l'heure où la santé est au cœur des préoccupations, il est plus que jamais essentiel de gommer ces inégalités afin que personne ne soit contraint de renoncer à une complémentaire santé.


Après avoir échangé avec plusieurs citoyens sur ce sujet, j’ai alerté le Gouvernement afin que des solutions soient déployées telles que la mise en place d'un crédit d'impôt ou d'une suppression fiscale.

Consultez la question écrite