• Jean-Marc Zulesi

INVESTISSEMENT INÉDIT POUR LE FRET FERROVIAIRE DANS NOTRE TERRITOIRE


Après des décennies d’inaction et d’abandon du fret ferroviaire, nous relançons le développement du transport de marchandises par le train !


Le 6 mai, un accord inédit a pu être passé entre l’Etat, SNCF réseau et les différents acteurs locaux afin de rénover la gare de triage de Miramas. Ainsi, 16,7 millions d’euros sont destinés à sa rénovation.

Dans notre territoire, le développement de la gare de triage de Miramas, une des portes d’entrée du fret ferroviaire régional, apparait comme une formidable opportunité pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les nuisances sonores générées par le transport routier.


À ce titre, je me suis rendu sur le site de Miramas afin d’échanger avec les acteurs du territoire sur ce sujet et de constater les investissements nécessaires à l’optimisation des infrastructures et ainsi en faire état au Ministre délégué chargé des transports. J’ai ensuite voté favorablement les budgets de l’Etat afin de dégager une enveloppe budgétaire pour ce type de projets.



Responsable de texte pour l’examen de la loi d’orientation des mobilités, j’ai placé la transition écologique des mobilités au cœur de mon mandat. Le fret ferroviaire apparait alors comme atout majeur en la matière. Ainsi, je suis particulièrement engagé pour le renforcement de ce mode alternatif de transport de marchandises.


Toutes ces actions ont participé à la concrétisation dans notre territoire d’un engagement national pour le déploiement de mobilités moins polluantes.


Je me réjouis de voir ce projet très attendu avancer à toute vitesse !


Mon engagement pour la mobilité continue. Ainsi, la loi d’orientation des mobilités et le plan de relance renforcent nos lignes ferroviaires afin de désenclaver les territoires et d’offrir aux Français des modes de transport toujours moins polluants. Cela permet notamment la reprise des trains de nuit sur plusieurs lignes dont la ligne Paris-Nice ou encore Paris-Tarbes.