• Jean-Marc Zulesi

JOURNÉE MONDIALE DE LA JUSTICE SOCIALE : LE BILAN


Ce jeudi 20 février 2020 est consacré à la manière de réduire les inégalités pour atteindre la justice sociale. L'occasion de faire un état des lieux des mesures déployées dans ce domaine depuis le début du quinquennat.


Nous avons adopté et mis en œuvre des mesures fortes, sur le plan économique, fiscal et social pour accompagner et soutenir encore davantage l’inclusion des citoyens les plus fragiles. Fort de ce bilan, nous devons continuer d’œuvrer en faveur des Français les plus modestes afin de lutter contre les inégalités de destin, protéger chaque citoyen et leur permettre de s’émanciper.


Economie : donner une place à tous

  • Faciliter l’accès à l’emploi :

Création de 500 000 emplois depuis 2017 : jamais le chômage n’a baissé aussi vite, il est son plus bas niveau depuis 10 ans (8,7%).

+16% d’apprentis en 2019 grâce à la transformation de l’apprentissage qui reste le meilleur tremplin vers l’emploi et est une réponse majeure au chômage des jeunes.


  • Élargissement de la prime d’activité :

Augmentation du montant de la prime d’activité au 1er janvier 2019 de 90 euros. Le Gouvernement a décidé d’élargir l’assiette de la prime d’activité à 1,2M de personnes supplémentaires (passage de 3,8M à près de 5M).


  • Favoriser l’accès à l’emploi grâce à la formation :

Le Plan d’Investissement dans les Compétences, dotés de 15Mrds€, doit permettre de donner à chacun la possibilité de trouver un emploi et d’évoluer dans sa carrière.


Pouvoir d’achat : faire plus pour ceux qui ont moins

  • Renforcer la protection sociale pour tous :

Mise en place, d’ici 2021, du reste à charge zéro pour lutter contre le non-recours aux soins et permettre aux ménages les plus modestes d’accéder aux soins optiques, dentaires et auditifs.

Augmentation de l’allocation adultes handicapés à 900€ pour 1,1 million de Français.


  • Redonner du pouvoir d’achat aux Français :

Réduction de 5Mrd€ d’impôt sur le revenu des premières tranches d’impôt au 1er janvier 2020 qui bénéficie à 17 millions de foyers fiscaux.

80% des foyers les plus modestes ne paieront plus la taxe d’habitation en 2020 : cela représente une économie moyenne de 780€/an.

  • Augmenter les salaires pour que le travail paie mieux :

La baisse des cotisations salariales à hauteur de 20Mrd€ a permis de mieux rémunérer chaque heure de travail des Français.

Depuis le 1er janvier 2019 nous avons mis en œuvre une exonération de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu des heures supplémentaires : cela représente un gain moyen par salarié de 400€/an.

Reconduction en 2020 du dispositif de versement volontaire d’une prime exceptionnelle exonérée fiscalement. En 2018-2019, cette mesure a permis de verser plus de 2Mrd€ de primes à 5 millions de Français.

La prime d’activité, dont les conditions d’accès ont été élargies et le montant augmenté (+90€/mois), soutient 5 millions de foyers avec des petits salaires proches du Smic.


Inclusion sociale : lutter contre les inégalités de destin

  • Accompagner les plus fragiles dès l’école:

Obligation de scolarisation à 3 ans.

Dédoublement des classes en REP et REP+.

  • Lutter contre l’assignation à résidence en encourageant la mobilité:

200 000 garanties Visale accordées en octobre 2019, un cautionnement déterminant dans l’accès au logement qui participe au resserrement du lien emploi-logement en facilitant la mobilité professionnelle et résidentielle.

  • Agir contre la précarité en proposant un plan ambitieux de lutte contre la pauvreté de 8,5 milliards d'euros:

Cantine à 1€ et petits déjeuners gratuits à l’école.

Obligation de formation jusqu’à 18 an.


  • Reconnaître le rôle majeur des 8 millions d’aidants:

Financement sur 3 ans à hauteur de 400 millions d’euros.


Plusieurs réformes ont été menées depuis le début de la mandature et ont désormais un impact sur le quotidien des Français : 100% santé, complémentaire santé solidaire, prime d’activité, pensions alimentaires.


Retrouvez le bilan de ces 4 réformes