• Jean-Marc Zulesi

L'ÉDUCATION : UN SUJET CENTRAL AU CŒUR DE LA CRISE


Le fonctionnement de nos écoles perturbé par la crise

Compte tenu de la crise sanitaire, l’année scolaire 2019-2020 a été impactée par la force des choses. La fermeture des écoles pendant trois mois a considérablement modifié les méthodes d’apprentissage et d’enseignement. Tous, personnels de l’Éducation Nationale, mais aussi parents et élèves ont su s’adapter afin de réagir de la meilleure manière à cette situation inédite. Grâce à l’investissement de chacun, l’impact de la crise sanitaire sur l’apprentissage de nos enfants a pu être limité. Après avoir vu la semaine dernière l’ensemble des élèves reprendre le chemin de l’école et retrouver leur établissement, l’enjeu est maintenant de préparer au mieux la rentrée et l’année scolaire à venir.


L’importance de l’école dans la vie de nos enfants

L’école est une des institutions les plus importantes dans notre République. Elle permet à nos enfants d’acquérir des savoirs et des connaissances afin de construire leur vie.

Grace à l’investissement et à l’abnégation des professeurs et de tous les personnels éducatifs, les apprentissages ont pu se poursuivre à distance et sous divers formats. Ces dernier temps, j’ai tenu à me rendre dans plusieurs écoles de la circonscription pour remercier et recueillir le ressenti des différents personnels à l’issue de cette crise.

J’ai donc pu voir à quel point ces derniers se sont engagés pour permettre à la fois la poursuite des enseignements mais également la préparation de la reprise tout en respectant les différents protocoles sanitaires. Une reprise courte, mais nécessaire puisqu’elle permet aux élèves de clôturer leur année scolaire et de passer au niveau supérieur de la manière la plus sereine possible.


Un combat pour éviter les fermetures de classes

Au cours de mes visites, j’ai malheureusement été informé de la menace de fermeture qui plane sur certaines classes d’écoles élémentaires et de collèges. Ce fut l’occasion pour moi de réaffirmer mon opposition totale à ces fermetures, particulièrement en ces temps inédits !

J’ai ainsi interpellé les services de l’académie et du ministère afin qu'aucune classe ne soit fermée à la rentrée 2020.

Ce sujet retient toute mon attention et je ferais tout ce qui en mon possible pour empêcher la fermeture de ces classes.


La reconnaissance du rôle des directeurs d’école

Au quotidien, les directeurs et directrices d’écoles assurent un rôle primordial pour nos enfants, notamment par la mise en œuvre de la continuité pédagogique et la gestion de l’établissement. Avec les députés de la majorité, nous avons soumis une proposition de loi visant à prendre des mesures permettant la reconnaissance de leurs missions et de leurs responsabilités. Parmi les propositions que nous avons émises, nous souhaitons :

  • Affirmer les missions essentielles du directeur d’école en lui donnant autorité pour prendre des décisions relatives au bon fonctionnement de l’école dont il a la direction. Le directeur, s’il ne doit pas être un supérieur hiérarchique, doit pouvoir prendre les décisions qui s’imposent pour le bon fonctionnement de leur école.

  • Créer un emploi fonctionnel pour les directeurs d’école avec notamment la reconnaissance des missions et responsabilités spécifiques, la décharge de classe pour les directeurs d’écoles de plus de 8 classes, la décharge des activités pédagogiques complémentaires, la fixation claire des conditions d’accès à cette fonction, une bonification indemnitaire.

  • Prévoir que le directeur d’un établissement scolaire puisse cumuler sa fonction avec celle relevant de la compétence des collectivités territoriales en ce qui concerne l’organisation du temps périscolaire.

Cette démarche, importante et attendue par les directeurs d’écoles, a été adoptée à l’Assemblée Nationale en première lecture.