©2019 by Jean-Marc Zulesi

  • JMZ

Mobilisation pour le covoiturage au quotidien : de nouvelles mesures pour un objectif ambitieux


La mobilisation pour le covoiturage marque l’aboutissement de la démarche de construction d’un plan national qui a débuté il y a an.

L’objectif est de faire de ce mode de déplacement une évidence pour les déplacements du quotidien, en particulier les trajets domicile-travail. Alors que la voiture est le premier mode de déplacement des Français, le covoiturage du quotidien reste encore trop anecdotique : seulement 3% des Français l’utilisent dans les trajets domicile-travail.

L'objectif de ce plan est de tripler la part du covoiturage dans les déplacements du quotidien d’ici 2024 pour atteindre 3 millions de covoitureurs au quotidien.

Une boîte à outils déjà disponible :

1. Incitations législatives : un cadre plus clair et de nouveaux outils

La Loi d'Orientation des Mobilités donne une part importante au covoiturage du quotidien, j'ai soutenu des mesures telles que :

  • Le renforcement des compétences des autorités organisatrices de la mobilité en leur permettant de verser une allocation aux conducteurs ou aux passagers dans le cadre de déplacements en covoiturage (subvention des trajets, défiscalisation de ces aides)

  • Inclusion des déplacements domicile-travail dans les négociations obligatoires pour les entreprises de plus de 50 salariés sur un même site.

  • Création du forfait mobilités durables pour les déplacements domicile-travail pouvant aller jusqu'à 400€/an.

  • Défiscalisation des aides versées pour les déplacements domicile-travail en covoiturage.

  • Possibilité pour les mairies de réserver des places de stationnement au covoiturage.

  • Possibilité de créer des voies réservées sur les axes routiers et de réserver des places se stationnement au covoiturage.


2. Soutiens financiers de l'État : des moyens financiers à hauteur de l'ambition

  • Près de 5 millions d'euros ont été fléchés vers des opérations de covoiturage.

  • Des programmes CEE (Certificats d’économie d’énergie) soutenant le développement de projets de covoiturage comme par exemple Ecov.


3. Soutien opérationnel : des outils pour ceux qui veulent s'engager

La démarche France Mobilités vise à soutenir l'expérimentation, le développement et la diffusion des solutions qui améliorent durablement la mobilité du quotidien, accessibles à tous et plus respectueuse de l'environnement.


Pour que le covoiturage du quotidien soit une évidence, la mobilisation s'accélère en partant des territoires :

  • Accélérer les expérimentations de voies réservées à partir de 2020. Cela permettra de fiabiliser les temps de trajet des co-voitureurs et rendre ce mode de transport encore plus attractif.

  • Agir sur les trajets du domicile vers les transports en commun en évaluant les expérimentations et en les généralisant.

  • Pour le covoiturage du quotidien en territoire rural : favoriser les expérimentations, les évaluer et diffuser. L'objectif est de valoriser des expérimentations sur le plateforme France Mobilités afin d'en permettre la généralisation comme le projet "Aller, Bouger, Voyager dans le Mené"

  • Pour adapter les politiques publiques, l'observatoire du covoiturage du quotidien permettra d'évaluer l'impact des mesures prises.


Les actions structurantes à l'échelon national pour une mise en cohérence du plan :

  • Une meilleure information sur l'offre de covoiturage, vers un accès unique à toutes les offres. La Loi Mobilités permet l'accès aux données de mobilités. Dès 2020, l'État soutiendra les collectivités qui souhaitent développer un agrégateur d'offre de covoiturage.

  • Une charte qui engage l'État et les collectivités dans une démarche proactive en vue de favoriser l'essor du covoiturage.

  • Adaptation des réglementations en vigueur et levée des freins fiscaux pour cette nouvelle pratique.

  • Création d'ici mars 2020 d'une "foire aux questions du covoiturage du quotidien" pour informer sur l'état du droit existant.

  • Lancement d'une démarche d'accompagnement par des experts en sciences comportementales afin d'identifier et de mettre en place des incitations à l'usage du covoiturage.

34 vues