• Jean-Marc Zulesi

POINT D'ÉTAPE SUR MA MISSION SUR LES MOBILITÉS ACTIVES



 

Je vous en parlais en novembre : le Premier ministre Jean Castex, m'a confié une mission relative au rôle des mobilités actives (vélo et marche) dans la lutte contre la perte d’autonomie.


Pour mener à bien cette mission, je rencontre les acteurs des secteurs concernés : spécialistes de l’activité physique adaptée, associations de promotion du vélo, professionnels de la gérontologie, gérants d’EHPAD, collectivités territoriales... Depuis le début de mes travaux, j’ai ainsi pu auditionner plus d’une trentaine d’acteurs.


Les personnes auditionnées confirment à chaque échange les bienfaits physiques, psychiques et sociaux de la pratique des mobilités actives par les seniors. Pour la marche par exemple, une étude de 2019 menée auprès de plus de 16 000 femmes de plus de 45 ans a montré que le taux de mortalité est réduit de 40% dès 4 400 pas par jour par rapport aux personnes se limitant à 2 700 pas par jour, quelle que soit l’intensité de la marche.

Marcher tous les jours, même à faible allure et sur de courtes distances a donc d’excellents effets sur la santé.

Pour avancer dans ce travail, je me rends également sur le terrain. Ce mois-ci, j’ai ainsi découvert le programme D-Marche développé par l'association ADAL - À la Découverte de l'Âge Libre. Celui-ci a pour objectif d’inciter le grand public à augmenter son nombre de pas au quotidien afin d'améliorer sa santé. Le programme est adaptable à tous les âges et aux personnes atteintes d’affections chroniques. La pratique en groupe y est favorisée afin de faire vivre le lien social.

Je me suis également rendu sur le territoire de la circonscription, à l'EHPAD l'Arbois et au foyer d'accueil Mon Village à Velaux pour parler autonomie et pratique de la marche et du vélo par les seniors et les personnes en situation de handicap.


« Grâce aux précieux témoignages et idées recueillis lors des auditions et des visites sur le terrain, j’avance dans la construction de propositions concrètes pour remédier à la dépendance qui touche trop de nos concitoyens.»

Ainsi, je rendrai prochainement ma feuille de route au Gouvernement pour développer la pratique des mobilités actives dans toute la population afin que la perte d’autonomie ne soit plus une fatalité.

 


P1040645_edited.jpg