• Jean-Marc Zulesi

QUESTION AU GOUVERNEMENT SUR LE PÔLE CLESUD ET LA GARE DE TRIAGE DE MIRAMAS


Ce mardi 23 mars, je suis intervenu à l’Assemblée nationale afin de questionner la Ministre, Mme Emmanuelle Wargon, sur les investissements prévus afin de soutenir le fret ferroviaire.


« La pollution sonore et atmosphérique générée par le transport routier est un véritable problème dans certains de nos territoires. Dans ma circonscription, les citoyens sont dans l’attente de mesures concrètes pour y faire face. Je pense aux habitants de Rognac qui souhaitent voir aboutir la construction d’un mur anti-bruit aux abords de l’autoroute ou encore aux citoyens de Grans pour qui le trafic routier entraine de multiples nuisances. »

Dans ce contexte, le développement du fret ferroviaire est une opportunité pour réduire significativement les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines.


Cela passe par un investissement dans nos infrastructures et en particulier dans les gares de triage. Ces gares souffrent depuis trop longtemps de sous-investissements. À titre d’exemple, la gare de triage de Miramas en a fait les frais et n’est plus à sa capacité maximale de fret.


Chaque jour passé sans investissement ajoute une ligne à l’ardoise de la rénovation. La régénération de l’outil existant est donc primordiale. Mais soyons audacieux et développons d’autres infrastructures. À proximité de la gare de triage se trouve la plateforme logistique de CLESUD. Le 30 octobre dernier, je m’y suis rendu avec le maire de Grans, Yves Vidal, afin d’échanger sur le potentiel que représente ce site pour le développement du fret ferroviaire.


J'ai ainsi demandé quel regard porte le Gouvernement sur ces projets de territoire qui s’inscrivent dans la stratégie de fret ferroviaire mentionnée dans la loi d’orientation des mobilités.


Madame Emmanuelle Wargon a ainsi affirmé l’effort budgétaire prévu par l’État pour le déploiement du fret ferroviaire. Sur ce sujet, le plan de relance bénéficiera à notre territoire.


En effet, la Ministre m'a confirmé que la gare de triage de Miramas est identifiée comme l’une des opérations à prioriser, à travers un programme de régénération qui devra notamment porter sur des installations permettant le tri des wagons, mais aussi la remise en état des voies de service. Elle a également précisé que des crédits du plan de relance seront fléchés vers le développement de plateformes logistiques multimodales, dont le terminal Clésud.


Je me félicite de ces investissements pour le fret ferroviaire, une alternative durable pour lutter contre l’impact carbone des transports.