top of page
  • Jean-Marc Zulesi

UNE JOURNÉE À VALENCIENNES SUR LE DÉVELOPPEMENT DES MOBILITÉS DU QUOTIDIEN



 

Je me suis rendu à Valenciennes avec une délégation de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale. Un déplacement terrain passionnant mettant à l’honneur les initiatives prometteuses des industriels et de nos territoires sur deux thèmes phares de la commission : les Services Express Régionaux Métropolitains, à la suite de l’examen de ma proposition de loi, et la renaturation des friches industrielles, qui fait l’objet d’un article du projet de loi sur l’industrie verte examiné à l’Assemblée dans les prochains jours.


Nous avons débuté la visite par le site d’Alstom Petite-Forêt, consacré à la conception, au développement et à la fabrication de rames ferroviaires, principalement pour les réseaux métropolitains et régionaux. Un outil industriel particulièrement développé et performant qui s'adapte à des demandes spécifiques de ses clients (Région Ile de France, RATP, réseaux de Lyon, Lille, Marseille, clients en Allemagne, Belgique et Espagne, Ryadh, Singapour, etc). Le travail impressionnant des ouvriers et ingénieurs d’Alstom pour développer les transports collectifs est majeur pour proposer une alternative à la voiture et réussir la transition écologique !




La délégation s’est ensuite rendue au siège de la Métropole de Valenciennes pour échanger sur la mise en œuvre concrète de la politique de réhabilitation des friches. Avec le soutien des maires et d’EPF Hauts-de-France, le territoire de la Métropole dispose d’une quinzaine de friches faisant l’objet de transformation ou de renaturation : création de poumons verts en zone urbaine, désartificialisation des sols et restauration de la biodiversité sur des zones anciennement industrielles.

Des projets de long terme, essentiels au verdissement de notre industrie, qui gagnent l’adhésion des citoyens, à l’image des projets menés par la commune de Quiévrechain que nous avons eu le plaisir de visiter. Sur les sites des Fibres du Hainaut et de la Cité du Corbeau, la commune ne se limite pas à une transformation de l’usage des sols, elle s’engage dans une réflexion globale de l’aménagement urbain et d’une stratégie de territoire.

 




Comments


P1040645_edited.jpg
bottom of page