• Jean-Marc Zulesi

VERS UN MEILLEUR ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS CONFIÉS À L'AIDE SOCIALE À L'ENFANCE


Le 8 juillet, à l’Assemblée nationale, nous avons adopté, en première lecture et à l’unanimité le projet de loi relatif à la protection de l’enfance.


Nous souhaitons protéger et accompagner les enfants confiés à l’Aide sociale à l’enfance (ASE). C’est ainsi que nous avons voté :


Amélioration du quotidien des enfants placés


Les services sociaux devront étudier systématiquement les différentes options possibles afin de confier l’enfant à une personne de son environnement avant de le placer à l’aide sociale à l’enfance.


Le rassemblement des frères et sœurs dans un même lieu d’accueil en cas de placement des enfants constitue une autre des avancées majeures.


« L’enfant est accueilli avec ses frères et sœurs, sauf si son intérêt commande une autre solution ».


Une solution d’accompagnement est garantie à chaque jeune sortant de l’ASE entre 18 et 21 ans. Un engagement qui se traduira par l’automaticité de la garantie jeunes pour tout jeune sortant de l’aide sociale à l’enfance.


Protection des enfants contre les violences y compris en institution


Ces enfants fragiles doivent être pris en charge par un personnel de confiance. C’est la raison les antécédents judiciaires des adultes au contact des enfants devront être mieux contrôlés.


Proposition d’un cadre d’action rénové


La collégialité des décisions du juge des enfants sera de rigueur en cas de situation particulièrement complexe.

Ce texte est le fruit d’un travail en étroite collaboration avec plusieurs associations locales: la maison d'enfants L'eau Vive de Coudoux, le foyer de l'enfance de Salon de Provence.


À Aurons, Yasmine de la maison d’enfants La Chamade a eu l’opportunité de se rendre au Ministère afin de faire part de ses propositions en faveur d’un meilleur accompagnement des enfants.


Nous franchissons ainsi un cap essentiel pour faire des mineurs protégés des enfants comme les autres.