• Jean-Marc Zulesi

PRÉSERVER L'EMPLOI DE NOS JEUNES


La crise que nous traversons impacte fortement notre économie, la lutte contre le chômage et la préservation de l’emploi sont une priorité absolue. Nous devons garantir à nos jeunes un avenir le plus serein possible. Pour qu’il n’y ai pas de génération sacrifiée, la jeunesse est une priorité dans le plan de relance.

Nous favorisons l’embauche des jeunes par une réduction du coût du travail de 4 000€ par an pour les moins de 25 ans, jusqu’à 2 SMIC. Une prime de 4000€ sera également attribuée pour l'accueil d'un jeune en Volontariat Territorial en Entreprise « vert ».


Nous favorisons l'apprentissage par une aide exceptionnelle de 5 000€ pour recruter un apprenti de moins de 18 ans, ou de 8 000€ pour recruter un apprenti de plus de 18 ans.


Nous renforçons la formation des jeunes par la création, dès 2020, de 100 000 nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes pour les jeunes sans qualification ou en échec dans l’enseignement supérieur mais également en développant les formations numériques. Création de 10 000 places supplémentaires dans les formations universitaires de Parcoursup pour la

rentrée 2020.


Nous accompagnons les jeunes les plus vulnérable en recherche d'emploi via la Garantie jeunes propose, un accompagnement intensif combinant une expérience professionnelle, des conseils, des ateliers collectifs et le versement d’une allocation pendant 12 mois.


Nous luttons contre le décrochage durable des jeunes éloignés de l’emploi : 300 000 parcours et contrats d’insertion et 100 000 places supplémentaires en service civique.


Nous soutenons les étudiants, notamment les plus modestes. Dès septembre, les repas au restaurant universitaire seront à 1€ pour les élèves boursiers.


Consultez l'ensemble des mesures


Pour compléter ces mesures, le dialogue avec les partenaires sociaux doit se poursuivre pour définir une stratégie de long-terme pour l’emploi des jeunes.


Retrouvez mon intervention